Le Club de lecture de l’été !

Notre équipe a repris le Club de Lecture (commencé pendant le confinement) cet été. Découvrez notre troisième édition qui, nous l’espérons, vous inspirera pour vos lectures estivales !

club-lecture-Aurore

Le Sorceleur

Andrzej Sapkowski

Toujours dans le genre fantasy (on ne se refait pas), je vous conseille cette année la série des romans d’Andrzej Sapkowski, Le sorceleur (8 tomes chez Bragelonne, deux recueils de nouvelles et 6 romans). Connue du public par le jeu vidéo ou la série Netflix, l’histoire de Geralt de Riv mérite d’être lue. La série littéraire est bien supérieure à ces déclinaisons, un style impeccable (bien traduit), un sens du détail à la Dumas et des personnalités fortes, riches et attachantes. L’univers est bien loin de nos réalités quotidiennes, évasion garantie au pays des monstres et autres créatures improbables.

Et si la fantasy ne vous tente pas, je vous invite à vous replonger dans une autre série, historique et épique dont je ne me lasse jamais, celle de Dumas justement, Les Trois Mousquetaires / Vingt Ans Après / Le Vicomte de Bragelonne, avec une préférence pour le dernier, le plus sombre des trois. Bonnes lectures !
club-lecture-Léa

Tous les livres sont une invitation à un voyage mais certains nous proposent un autre chemin à l’intérieur de nous, et nous questionnent sur notre humanité, notre valeur. Légendes d’automne de Jim Harrison a été pour moi ce genre de voyage.

Il s’agit d’un recueil de trois nouvelles ou plutôt un mini-roman traversant les États-Unis du sud au nord, où l’on découvre la vie de trois hommes victimes chacun d’une crise existentielle causé par une forme de violence : la violence physique, la violence sociale et la violence de la guerre, et qui vont chercher une forme de résilience, de vengeance et/ou de reconstruction. 

Le propos paraît sombre, mais Jim Harrison n’est pas avare en moments de tendresse, de joie et d’amour, que nous partageons avec ces héros, car il s’agit bien de héros comme seule la littérature peut en créer, victimes d’injustice pour certains, de leur propres démons pour d’autres.

Légendes d'automne

Jim Harrison

La Croisade noire du Jedi fou

Timothy Zahn

Vous aussi, vous avez été déçus par les épisodes 7-8-9 de la saga Star Wars au cinéma ?

Saviez-vous qu’en 1991, Timothy Zahn, écrivain américain, a imaginé une suite se déroulant 5 ans après le Retour du Jedi ?

Il s’agit de La Croisade noire du Jedi fou, une trilogie qui met à l’honneur le Grand Amiral Thrawn, un stratège hors pair qui va donner beaucoup de fils à retordre à la jeune République.

On retrouve donc avec plaisir Leia, Han et Luke dans cette suite qui aurait du être adaptée au cinéma.

club-lecture-Clémentine

La Fileuse d’Argent nous plonge dans un monde médiéval slave où l’on suit l’histoire de trois jeunes femmes. Irina, fille effacée d’un seigneur pris dans les manigances de la cour du Tsar, Wanda, fille d’un fermier mauvais qui ne les laissent en paix, elle et ses deux frères, que lorsqu’il se plonge dans l’alcool et Miryem, fille de prêteur sur gage, qui reprend l’affaire familiale, au centre du récit.

Son travail lui donne bientôt la réputation de pouvoir changer l’argent en or et attire l’attention du roi des Staryk, peuple légendaire et terrifiant qui apporte le froid dans leurs contrées.

Le roi lui lance alors un défi qu’elle n’aura pas le choix de relever au péril de sa vie et des siens, mais également découvrir les engrenages du pouvoir.

J’ai découvert cette auteure de Fantasy américaine un peu par hasard au détour d’un rayon de la médiathèque de ma ville avec son précédent livre « Déraciné ».

Reprenant les thématiques et mécaniques des contes, les ambiances de ces livres sont familières mais sortent du schéma de la demoiselle en détresse pour développer des caractères d’héroïnes diverses et toujours vaillantes.

J’ai dévoré ce livre comme le précédent, avide de connaître la suite et de suivre les aventures trépidantes de ses personnages ! 

La Fileuse d'argent

Naomi Novik

club-lecture-Éléonore

Les sept morts d'Evelyn Hardcastle

Stuart Turton

Un récit haletant, bien ficelé et qui a tout pour lui : un manoir anglais dans lequel les protagonistes sont réunis pour une fête grandiose, un crime sur le point d’être commis et un côté fantastique qui fait revivre au personnage principal la même journée encore et encore tant qu’il n’a pas trouvé le tueur… mais dans la peau d’un personnage à chaque fois différent !

Une histoire surprenante et bien construite qui requiert toute notre attention et qui nous assure de passer un très bon moment.

ÇA VOUS A PLU ? Partagez-LE !